La pollinisation est un élément clé de la reproduction chez certains végétaux. Cet étonnant processus permet le transport d’un grain de pollen depuis l’organe mâle d’une fleur, appelé étamine, jusqu’à l’organe femelle (le pistil). Un service écologique gratuit assuré par divers agents écologiques, notamment les abeilles.

Qu'est-ce que la pollinisation ? Ici Hibiscus rosa-sinensis. © Nofilm2011, Shutterstock

.La pollinisation est un service d’échange gratuit indispensable aux végétaux supérieurs, c’est-à-dire ceux composés d’une tige de feuilles. Elle est le mode de fécondation privilégié des plantes angiospermes (plantes à fleurs produisant des fruits) et gymnospermes (plantes à graines).

Ce processus assure la survie et l’adaptation des plantes. Il permet ainsi de maintenir la biodiversité et l’équilibre des écosystèmes.

Les abeilles sont au cœur de la pollinisation. Les collètes du lierre, ici en photo, sont les abeilles les plus tardives. Elles émergent habituellement en septembre ou octobre et se nourrissent presque exclusivement de pollen de lierre. Lorsqu'une génération précoce voit le jour (en juillet, août), le lierre n'est pas encore en fleur. Les abeilles se rabattent alors sur d'autres plantes telles les solidages, pour nourrir les larves. © Patrick Straub

Les abeilles sont au cœur de la pollinisation. Les collètes du lierre, ici en photo, sont les abeilles les plus tardives. Elles émergent habituellement en septembre ou octobre et se nourrissent presque exclusivement de pollen de lierre. Lorsqu’une génération précoce voit le jour (en juillet, août), le lierre n’est pas encore en fleur. Les abeilles se rabattent alors sur d’autres plantes telles les solidages, pour nourrir les larves. © Patrick Straub

La pollinisation permet un meilleur brassage génétique. Ici, Andrena praecox, Andrène précoce ou abeille de mars. © Patrick Straub

La pollinisation permet un meilleur brassage génétique. Ici, Andrena praecox, Andrène précoce ou abeille de mars. © Patrick Straub