Les produits de la ruche recèlent des vertus santé insoupçonnées.


.Qu’est-ce que le pollen ?

Le pollen est la semence mâle produite par les étamines des fleurs. Il est constitué d’une multitude d’éléments microscopiques, les grains de pollen, qui mesurent chacun 0,02 mm à 0,04 mm. Quand les abeilles viennent butiner le nectar des fleurs, elles attrapent sur leurs pattes le pollen des fleurs qu’elles transportent en petites boules appelées pelotes. Ces pelotes sont ensuite mélangées par l’abeille avec des levures et des ferments lactiques issus du nectar des plantes. Le pollen frais congelé renferme des ferments lactiques et des levures vivantes mais pas le pollen vendu séché.

Composition du pollen

Selon l’origine florale, la composition du pollen peut varier. Il comporte :

· 30 % à 55 % de glucides (essentiellement glucose et fructose) ;

· 25 % à 30 % de protéines (la teneur varie en fonction des conditions climatiques, des caractéristiques du sol où poussent les plantes et de la saison) ;

· Des acides aminés : arginine, histidine, leucine, isoleucine, lysine, méthionine, phénylalanine, thréonine, tryptophane, valine ;

· 1 % à 20 % de lipides dont une partie d’acides gras essentiels ;

· 18 % d’eau ;

· 18 % de cellulose ;

· 5 % de minéraux : calcium, chlore, cuivre, fer, magnésium, manganèse, phosphore, potassium, silicium, soufre, sélénium ;

· Des vitamines du groupe B en grande quantité ;

· Des vitamines A, C, D, E en quantité plus faible ;

· 5 à 8 ferments lactiques ;

· 3 levures ;

· Des substances immunostimulantes ;

· Des enzymes, des coenzymes, des stérols, des substances bactériostatiques et de croissance, des pigments, des arômes et des huiles volatiles.

 

Les différents pollens

La composition des différents pollens varie en fonction de la fleur sur laquelle les abeilles les ont prélevés. En apithérapie on utilise essentiellement les pollens suivants :

  • Le pollen de ciste qui contient des caroténoïdes et assure la protection des muqueuses intestinales ;
  • Le pollen de saule (récolté au printemps) qui contient des substances protégeant la rétine de l’œil et aidant à prévenir et retarder l’évolution d’une DMLA (dégénérescence maculaire liée à l’âge) et qui s’adresse aussi aux hommes souffrant de problèmes de prostate ;
  • Le pollen de bruyère qui assure la protection de la sphère circulatoire et qui est donc intéressant pour les varices, les hémorroïdes mais aussi le cerveau ;
  • Le pollen de châtaigner, le plus antioxydant, qui convient particulièrement bien aux femmes après 40 ans entrant dans la période de ménopause (contient des phytoestrogènes et freine la perte en calcium) ;
  • Le pollen de pavot, riche en protéines et en vitamine C, qui accompagne idéalement les régimes végétariens

Le pouvoir antioxydant du pollen

Patrice Percie du Sert, apiculteur spécialisé dans la conservation du pollen , a évalué la capacité antioxydante de différents pollens grâce au test ORAC. Les résultats montrent que les divers pollens ont une capacité antioxydante beaucoup plus élevée que les fruits et légumes. A titre de comparaison, 15 ou 20 grammes de pollen frais équivalent à 900 grammes de légumes.